• 4 millions de foyers en situation de précarité énergétique en France

Graphique(s) de référence

Espérance de vie en fonction de la consommation d'énergie par habitant

Cliquez sur une affirmation pour voir les réponses et arguments liés.

Fermer

Mot(s) du glossaire

  • Énergie primaire

    Une source d'énergie primaire est une forme d'énergie disponible dans la nature avant toute transformation. Dans l'industrie de l'énergie, on distingue la production d'énergie primaire de son stockage et son transport sous la forme d'énergie secondaire, de la consommation d'énergie finale.

Télécharger cette fiche

Format PDF (97.55 Kb)

4

Énergie et développement

L'énergie est inséparable de l'idée de progrès et d'évolution de société, tant elle impacte notre espérance et notre niveau de vie. Mais de graves inégalités persistent : tandis que certains pays subissent une forte précarité énergétique, d'autres gaspillent ce bien précieux.

Une ressource essentielle

L'énergie est présente partout dans nos sociétés. Visible et évidente quand il s'agit de se chauffer ou de se déplacer, elle se manifeste aussi de façon figée dans notre quotidien.

Tout ce qui nous entoure a eu besoin d'énergie pour être produit : tables, ordinateurs, eau, béton et acier des murs, ponts et routes, usines fabriquant les voitures, les trains, etc. L'énergie sert aussi à produire les engrais nécessaires au maintien d'une agriculture suffisamment productive pour qu'une bonne partie de la société se consacre à d'autres activités qu'à l'agriculture. Tous ces objets ont contribué à améliorer notre vie, ce qui se traduit au final par plusieurs indicateurs dont un très synthétique : l'espérance de vie.

L'énergie c'est la vie

Consommer de l'énergie conditionne grandement la qualité de la vie. En dessous d'une consommation de 2 tep/habitant, l'espérance de vie diminue dangereusement.

À l'encontre du slogan « l'énergie la moins chère, c'est celle que nous ne consommons pas »*, l'énergie qui n'est pas consommée, pour certains pays, coûte très cher en vies humaines. Il en est ainsi de ceux qui disposent de personnel médical mais se retrouvent démunis faute d'approvisionnement en électricité. L'accès à l'eau potable est lui aussi dépendant de l'énergie, sans laquelle il n'est pas possible de construire des usines afin de pomper l'eau, la purifier, l'injecter sous pression dans des canalisations, ni de fabriquer les conduites et équipements afférents. Les habitants des pays riches peuvent aussi se trouver fragilisés. N'oublions pas que la France, où l'accès à l'énergie semble aller de soi, compte pourtant près de 4 millions de foyers en situation de précarité énergétique (lorsque les factures d'énergie correspondent à plus de 10 % du budget).

Repenser l'énergie

Au-delà de 4 tep (tonne équivalent pétrole), il n'y a pas d'amélioration significative de l'espérance de vie. Ainsi, un Américain du Nord dépense 2 fois plus d'énergie qu'un Européen, mais ne vit pas plus longtemps. Cette consommation excessive pourrait être diminuée en améliorant le système et contribuer à diminuer les disparités. Et pourtant… Cela ne compenserait pas les immenses besoins mondiaux. En effet, en 2012, la production mondiale était de 13 milliards de tep. Mais en 2050, nous serons 9,5 milliards, avec un volume d'énergie à produire de 19 milliards de tep par an pour assurer un minimum de 2 tep/habitant. Même si les pays riches étaient contraints à engager des scénarios drastiques d'économie d'énergie, l'accroissement démographique et la simple entrée - légitime - dans le développement de milliards d'êtres humains font qu'il faudra augmenter la production d'énergie actuelle ! Au regard de ces enjeux, les slogans autour de la décroissance sont en complet décalage avec la réalité.

Des inégalités fondamentales

Au début du XIXe siècle, l'espérance de vie d'un Français était à peine de plus de 30 ans. En 1900, elle atteignait 45 ans puis 67 ans en 1950, pour parvenir aujourd'hui à 80 ans. Il se trouve qu'actuellement dans le monde, les différences de développement sont telles qu'on peut retrouver des niveaux d'espérance de vie propres aux différentes époques historiques qu'a connues notre pays. Les habitants d'Afrique sub-saharienne ont une espérance de vie équivalente à celle du milieu du XIXe siècle en France, l'Inde, celle de 1950 et la Chine, celle de 1970.


* Slogan majoritairement utilisé par les partisans de la décroissance.